Rechercher dans ce blog

samedi 15 juin 2013

L'artiste portugaise Joana Vasconcelos emmène son pays en bateau jusqu'à Venise


Le pavillon flottant
Joana Vasconcelos a transporté à Venise un véritable cacilheiro, le Trafaria Praia, et le présente comme le pavillon portugais. Ce navire a été désarmé en 2011 et a subi d’importantes transformations au cours des six derniers mois dans un chantier de la banlieue de Lisbonne. À Venise, il est amarré près de la station des vaporetto des Giardini et traverse la lagune à intervalles réguliers. Joana Vasconcelos a préféré un pavillon flottant idéaliste plutôt qu’un pavillon classique à emplacement fixe. C’est un territoire déterritorialisant, contournant de façon métaphorique les luttes de pouvoir qui marquent si souvent les relations internationales.
L’oeuvre
Joana Vasconcelos présente également le Trafaria Praia comme une œuvre d’art. Reprenant le « ready-made assisté » de Marcel Duchamp, elle a modifié l’objet sans lui ôter sa fonctionnalité. À l’extérieur du bateau, de la proue à la poupe, elle a appliqué un panneau de 2,26 x 6 mètres d’azulejos qui reproduit une vision contemporaine du paysage urbain de Lisbonne, de la Tour Bugio à la Tour Vasco de Gama. L’œuvre, Great Panorama of Lisbon (21st Century), puise son inspiration dans un autre panneau monumental, le Grand Panorama de Lisbonne, qui montre la ville avant le célèbre tremblement de terre de 1755 et représente l’expression par excellence de l’âge d’or du style baroque de la production d’azulejos au Portugal.
Joana Vasconcelos a auparavant déjà réalisé d’autres œuvres en recouvrant des objets avec des azulejos, et ce faisant, évoque la fréquence de ce matériau dans l’architecture.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire