Rechercher dans ce blog

jeudi 23 octobre 2014

Attentat à Ottawa : le tireur espérait partir pour la Syrie


Un homme a tué un militaire et tiré plusieurs coups de feu dans l'enceinte du Parlement avant d'être abattu, mercredi. Il était connu des services de renseignement.

Un vent de panique a soufflé sur Ottawa, la capitale du Canada, mercredi 22 octobre, après qu'un tireur, décrit comme un « terroriste » par le premier ministre, Stephen Harper, a tué un militaire et tiré de nombreux coups de feu à l'intérieur du Parlement, avant d'être abattu par la police. Il s'agit du deuxième militaire canadien tué en trois jours, dans ce que M. Harper, avec beaucoup degravité, a qualifié dans un message télévisé « d'attaques terroristes ».

Mercredi, peu avant 10 heures, un homme identifié depuis comme Michael Zehaf-Bibeau, 32 ans, ouvre le feu sur l'un des deux militaires en faction devant le monument aux morts du centre-ville. Le caporal Nathan Cirillo, 24 ans, succombe à ses blessures peu après, malgré les massages cardiaques pratiqués par les secours.
Michael Zehaf-Bibeau s'empare par la force d'une voiture de police pour gagnerplus rapidement l'entrée du Parlement. Là, les échanges de coups de feu ont duré« quelques minutes », selon le sénateur Pierre-Hugues Boisvenu. Peu après, une forte détonation est entendue, suivie de tirs nourris des policiers, selon une vidéo d'un journaliste du Globe and Mail.

mardi 14 octobre 2014

Aller simple pour Mars : les pionniers mourront au bout de 68 jours

Image transmise par Mars One le 21 juin 2012, montrant la future implantation humaine prévue sur mars dès 2023. | Mars OneImage transmise par Mars One le 21 juin 2012, montrant la future implantation humaine prévue sur mars dès 2023.

Les courageux pionniers prêts à s'embarquer pour un aller simple pour Mars, comme le propose la société néerlandaise Mars One, commenceront à mourir au bout de soixante-huit jours, selon une étude menée par cinq chercheurs en aéronautique du prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT). Les scientifiques sont arrivés à cette conclusion après avoir analysé les données scientifiques disponibles sur ce projet, qui doit aussi donner lieu à une émission de télé-réalité.

samedi 11 octobre 2014

Le prix Nobel de la paix à Malala Yousafzaï et Kailash Satyarthi

L'Indien Kailash Satyarthi et la Pakistanaise Malala Yousafzaï ont été choisi par le comité parmi une liste 278 candidats « pour leur combat contre l'oppression des enfants et des jeunes et pour le droit de tous les enfants à l'éducation », a déclaré le président du comité Nobel norvégien, Thorbjoern Jagland.

Le prix Nobel de la paix a été décerné conjointement à la Pakistanaise Malala Yousafzaï et à l'Indien Kailash Satyarthi, tous deux activistes des droits des enfants.

Les deux lauréats ont été choisi par le comité parmi une liste 278 candidats « pour leur combat contre l'oppression des enfants et des jeunes et pour le droit de tous les enfants à l'éducation », a déclaré le président du comité Nobel norvégien, Thorbjoern Jagland. En 95 prix remis à 128 lauréats, c'est la 29e fois que le prix Nobel de la paix est remis conjointement à deux personnes. Malala Yousafzaï est la « fierté du Pakistan », s'est félicité dans la foulée le premier ministre Nawaz Sharif.

jeudi 9 octobre 2014

Patrick Modiano, lauréat du prix Nobel de littérature

L'écrivain Patrick Modiano pose pour les photographes le 20 novembre 1978 à Paris après avoir reçu le Prix Goncourt pour son livre "Rue des boutiques obscures".
L'écrivain Patrick Modiano pose pour les photographes le 20 novembre 1978 à Paris après avoir reçu le Prix Goncourt pour son livre "Rue des boutiques obscures". | AFP/MICHEL CLEMENT

L'auteur français Patrick Modiano a été récompensé par le prix Nobel de littérature « pour son art de la mémoire avec lequel il a évoqué les destinées humaines les plus insaisissables et dévoilé le monde de l'Occupation », selon les jurés, qui ont dit à la télévision publique suédoise que l'Académie n'avait pas réussi à joindre le lauréat avant d'annoncer sa victoire.

Né en 1945, Modiano a publié son premier roman, La Place de l'étoile, en 1968, et reçu dix ans plus tard le prix Goncourt pour Rue des boutiques obscures. En 1996, ce sera le Grand Prix national des lettres pour l'ensemble de son œuvre. Et maintenant, le Nobel pour définitivement consacrer une carrière littéraire d'une trentaine de romans qui ont raconté le Paris de la Seconde Guerre mondiale.

PLANCHER DE VERRE À LA TOUR EIFFEL !

On attendait avec impatience le nouveau sol en verre de la Tour Eiffel. Il vous est aujourd’hui possible de visiter le plus vaste étage du monument et de mettre au défi votre vertige en marchant sur ce plancher transparent bordant le vide. A 57 mètres au dessus du sol, le plancher compte 1,85m de large, et le grillage du garde-corps original a été remplacé par une paroi en verre inclinée vers le vide.
Autre rénovation, le Salon Gustave Eiffel, une salle de réception et de conférence dédiée aux professionnels, le pavillon Ferrié qui accueille une boutique et un espace de restauration rapide ainsi qu’une salle de projection où sera diffusé sur 7 écrans un film sur l’histoire de la Tour. A l’extérieur, vous découvrirez la création d’une rampe d’accessibilité pour les personnes handicapées.

mardi 7 octobre 2014

Ebola : premier cas de contagion en Europe

Lors d'une formation de lutte contre le virus Ebola, organisée par Médecins sans frontières, les stagiaires apprennent à revêtir les équipements de protection.
Lors d'une formation de lutte contre le virus Ebola, organisée par Médecins sans frontières, les stagiaires apprennent à revêtir les équipements de protection. | Antonin Sabot / LeMonde.fr

Une aide-soignante espagnole ayant travaillé dans un hôpital où deux missionnaires sont morts d'Ebola est porteuse du virus, a confirmé, lundi 6 octobre, le ministère de la santé de l'Espagne. C'est la première fois qu'une personne contracte la maladie hors d'Afrique.

L'aide-soignante travaillait à l'hôpital Carlos III de Madrid, où sont morts le frère Manuel Garcia Viejo, un missionnaire catholique espagnol rapatrié deSierra Leone après avoir été infecté, et Miguel Pajares, autre missionnaire contaminé en même temps.
AUTOUR DE L'HÔPITAL CARLOS III DE MADRID
Selon la ministre de la santé, Ana Mato, l'aide-soignante de 44 ans faisait partie de l'équipe qui a soigné Manuel Garcia Viejo, mort à la fin de septembre. Elle s'est rendue elle-même, dans la matinée, à l'hôpital d'Alcorcon, dans la banlieue de Madrid, avec une forte fièvre qui a augmenté tout au long de la journée. Depuis, dans un état stable, elle a été placée en quarantaine et transférée à l'hôpital Carlos III dans la nuit.