Rechercher dans ce blog

mercredi 10 janvier 2018

L’addiction des enfants aux iPhone, comparable à « la malbouffe »

Deux actionnaires d’Apple demandent à l’entreprise californienne de lutter contre l’addiction des plus jeunes à ses smartphones.
A Seattle (Washington), en 2010.

La démarche est inédite. Samedi 6 janvier, deux actionnaires d’Apple ont adressé un courrier à la direction du groupe pour lui demander de lutter contre l’addiction des plus jeunes à l’iPhone. Selon eux, le problème n’est pas seulement un enjeu de santé publique, qui alarme un nombre croissant de professionnels ; il représente également une menace pour la réputation de la société et, donc, pour le cours de son action en Bourse.
Selon les estimations du cabinet eMarketer, près de la moitié des enfants de moins de 11 ans possèdent un smartphone aux Etats-Unis. Cette proportion grimpe à 90 % chez les 12-17 ans. D’après l’organisation Common Sense Media, 78 % des adolescents états-uniens utilisent leur téléphone au moins une fois par heure. Et 50 % d’entre eux reconnaissent une dépendance.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/economie/article/2018/01/09/l-addiction-des-enfants-aux-iphone-d-apple-comparable-a-la-malbouffe_5239196_3234.html#Kjd8U1TQ5fRWubuK.99

jeudi 29 juin 2017

Dix ans après l’iPhone, les smartphones peuvent-ils encore progresser ?

L’iPhone fête ses dix ans ce jeudi. Récit de l’aventure du smartphone, depuis le bouillonnement créatif du Nokia des années 1990 jusqu’à l’arrivée des frères ennemis, iPhone et Android.

Remontons les aiguilles du temps d’une dizaine d’années. En 2007, les mobiles envahissent notre quotidien, trois Français sur quatre en sont équipés. Ces mobiles ne ressemblent guère à l’iPhone. Dans les mains des passants, on distingue quelques rares smartphones, qui n’attirent à l’époque qu’une poignée de passionnés :

Depuis les années 1990, les fabricants s’échinent déjà à glisser un mini-ordinateur dans nos mobiles. IBM lance les expérimentations en 1992 avec le Simon. Certaines tentatives restent célèbres, comme le très futuriste Nokia Communicator, qui fait rêver les technophiles à sa sortie en 1996 :

A l’horizon 2020

En forçant le trait, on pourrait soutenir qu’aucune innovation majeure n’a été introduite depuis 7 ans – depuis l’iPhone 4. Mais l’histoire du smartphone ne s’arrête pas en 2010. Les investissements récents d’Apple et Google tournent surtout autour de l’intelligence artificielle, progressivement intégrée dans leurs logiciels, où elle sert par exemple à classer automatiquement les photos.
Un système qui recharge les smartphones à plusieurs mètres de distance.
Des écrans pliables qui occupent moins de place en poche


LIRE L'INTÉGRALITÉ DE L'ARTICLE