Rechercher dans ce blog

vendredi 28 octobre 2016

Le Parlement européen rappelle le calvaire des yézidis d’Irak

Lamia Aji Bachar et Nadia Mourad, qui ont fui l’esclavage sexuel où les avaient réduites leurs tortionnaires de l’EI, ont obtenu le prix Sakharov pour la liberté de l’esprit.
Nadia Mourad à Washington, le 21 juin.

En pleine bataille de Mossoul, le Parlement européen a décidé de décerner jeudi 27 octobre le prix Sakharov pour la liberté de l’esprit à deux victimes emblématique des exactions de l’organisation Etat islamique (EI) : Nadia Mourad et Lamiya Haji Bachar, appartenant à la minorité religieuse yézidie en Irak, sont des survivantes de l’esclavage sexuel systématique imposé aux femmes de leur communauté par le mouvement djihadiste.

Le 3 août 2014, le mont Sinjar et ses 400 000 habitants, majoritairement yézidis, sont attaqués par l’EI, qui s’est emparé au mois de juin de Mossoul, à une centaine de kilomètres à l’est. Les forces de sécurité kurdes irakiennes censées protéger la région et ses habitants prennent la fuite, livrant la population à elle-même.

samedi 22 octobre 2016

« Jungle » de Calais : le démantèlement débutera lundi à l’aube

Dans la partie nord de la « jungle » de Calais, lundi 17 octobre.

C’est une opération inédite en France. L’évacuation des 6 400 migrants de la « jungle » de Calais (Pas-de-Calais), qui doit commencer lundi 24 octobre à l’aube, équivaut au démantèlement d’une véritable petite ville. L’Etat s’est donné une semaine pour y parvenir.

Lundi matin, les premiers autocars devraient quitter Calais tous les quarts d’heure à partir de 8 heures, afin que plus de 2 400 personnes quittent le bidonville dès le premier jour. La noria des bus ne s’arrêtera que le soir avec le départ du soixantième véhicule. Au fil de la semaine, les 6 400 exilés qui campaient aux portes de l’Angleterre seront répartis dans toutes les régions de France, hors la Corse.
Loué pour l’occasion, un hangar de 3 000 mètres carrés situé à 300 mètres de la jungle sera au cœur du dispositif. A l’entrée, « les migrants seront séparés en quatre files : les hommes seuls majeurs, les mineurs isolés, les familles et les personnes vulnérables », rappelle la préfète du Pas-de-Calais, Fabienne Buccio, à la tête des opérations.

mardi 18 octobre 2016

Bataille de Mossoul : « Entre 300 000 et 1 million de personnes pourraient fuir »

Un camp de réfugiés du HCR dans la région de Mossoul.
Charlotte Schneider, la coordinatrice des opérations d’urgence d’Action contre la faim, s’attend « à une crise humanitaire de très grande ampleur », « d’autant plus que l’hiver arrive ».
La bataille lancée lundi 17 octobre pour reprendre la ville irakienne de Mossoul à l’organisation Etat islamique (EI) fait craindre un désastre humanitaire et pourrait pousser des centaines de milliers de personnes à fuir leur foyer juste avant l’hiver. Depuis plusieurs semaines, organisations non gouvernementales et Organisation des Nations unies se préparent à plusieurs scénarios. Charlotte Schneider, coordinatrice des opérations d’urgence d’Action contre la faim (ACF), décrit une situation complexe et espère, dans les semaines à venirpouvoir traverser la ligne de front pour aider les civils.

mercredi 5 octobre 2016

Après avoir fait neuf morts en Haïti et République dominicaine, l’ouragan Matthew menace les Etats-Unis

Un toit de tôles écroulé à La Puya, dans la banlieue de Saint-Domingue, après le passage de l'ouragan Matthew, le 4 octobre 2016
L’ouragan Matthew, le plus puissant en près d’une décennie, progressait ce mercredi vers les Etats-Unis après avoir dévasté des milliers d’habitations en Haïti et en République dominicaine et touché Cuba.
Matthew a fait au moins neuf morts – cinq en Haïti et quatre en république dominicaine, selon un bilan qui devrait s’alourdir tandis que l’ouragan de catégorie 4 (sur un maximum de 5) poursuivait sa trajectoire destructrice vers le Nord.
Les autorités haïtiennes ne pouvaient pas estimer l’ampleur des dégâts alors que la moitié sud de Haïti, particulièrement affectée, a été coupée du reste du pays après l’effondrement d’un pont mardi et que les régions les plus touchées ne devraient pas être accessibles avant samedi ou dimanche.

Le Portugais Antonio Guterres va devenir le nouveau secrétaire général des Nations unies

Le Portugais Antonio Guterres en avril 2016.

L’ancien premier ministre portugais Antonio Guterres doit succéder à Ban Ki-moon au poste de secrétaire général de l’ONU, aucun des membres permanents du Conseil de sécurité n’ayant voté contre sa candidature, mercredi 5 octobre, lors du sixième tour de scrutin, a-t-on appris de sources diplomatiques.

Les quinze membres du Conseil, qui devaient se prononcer sur chacun des dix candidats en lice, avaient le choix entre trois bulletins : « encouragement »« découragement » et « sans opinion ». Treize ont choisi le premier, et deux le troisième. « Après six tours de scrutin, nous avons aujourd’hui un favori et son nom est Antonio Guterres », a déclaré Vitali Tchourkine, représentant permanent de la Russie à l’ONU, s’adressant à la presse en présence de ses quatorze homologues.