Rechercher dans ce blog

dimanche 11 mars 2012

Le Japon, l'année d'après la vague

Un an après le tsunami, dans la préfecture d'Iwate, le 10 mars 2012.
Tokyo, correspondant - C'est un Japon triste et recueilli qui a commémoré le premier anniversaire du tremblement de terre, du tsunami et de l'accident nucléaire du 11 mars 2011. Après une nuit ayant vu la tour de Tokyo afficher un message vantant la force du kizuna" — mot qui signifie "le lien" et qui fut choisit comme mot de l'année 2011 —, l'archipel a observé ce dimanche une minute de silence à la mémoire des 15 854 morts et 3 155 disparus de la catastrophe.
VICTIMES
Le séisme et le tsunami ont fait 15 846 morts (bilan établi au 7 février 2012) et 6 011 blessés, 3 317 personnes restant portées disparues. Selon les autorités japonaises, aucun décès n'est imputable aux radiations dues à l'accident de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi. Six employés sont morts : deux tués par le séisme et le tsunami, deux autres victimes d'un arrêt cardiaque et deux d'une leucémie aiguë et d'un choc septique.
RÉFUGIÉS
Le tremblement de terre et la vague géante ont mis à la rue plus de 340 000 réfugiés, pour lesquels 53 000 logements provisoires ont été construits.
DESTRUCTION
La double catastrophe a détruit totalement 130 000 bâtiments et partiellement plus de 900 000 autres. Dans les trois préfectures les plus touchées (Fukushima, Iwate et Miyagi), les décombres représentent 22 millions de tonnes.

jeudi 8 mars 2012

Journée internationale de la femme


La journée de la femme est célébrée chaque année le 8 mars, dans de nombreux pays occidentaux.
Cette célébration puise ses origines dans les manifestations féministes du début du 20ème siècle. Certains l'attribuent à la 2ème conférence des femmes socialistes, à l'occasion de laquelle fut proposé de créer une Journée internationale des femmes. Mais la date n'est pas réellement fixée.
Ce n'est quà la suite d'une importante grève des ouvrières de Saint Pétersbourg au cours de la Révolution russe, en 1917, que le 8 mars sera définitivement désigné comme le jour dédié aux femmes, en souvenir de leurs luttes et combats.
Une date qui sera définitivement officialisée par les Nations Unies en 1977, puis en 1982 en France.
Chaque année, la journée internationale de la femme est l'occasion de faire le point sur la condition des femmes, l'égalité des sexes, mais aussi de regarder au-delà de nos frontières et d'appronfondir notre réflexion concernant les avancées futures.