Rechercher dans ce blog

vendredi 18 avril 2014

Suivez la “révolution des œillets” en direct sur Facebook

Que pourrait-on lire sur la page Facebook d'un jeune Portugais de 1974 ? A l'invitation du Teatro Maria Matos, un écrivain a créé le personnage de Pedro Xavier et construit son histoire au jour le jour.
Pedro Xavier et sa bien-aimée Luiza peu avant la disparition de cette dernière
“Je sors de la camionnette, la lumière de Lisbonne m'éblouit comme si je la voyais pour la première fois. Mais ni la lumière ni l'air iodé ne parviennent à masquer cette odeur rance et malsaine. Je suis d'ici, mais ma place n'est pas ici.” Voilà ce que Pedro Xavier a posté sur sa page Facebook le 12 mars 1974. Non, il n'y a pas d'erreur de date. C'est vrai, Facebook n'existait pas en 1974, mais... si le réseau social avait existé ?
Tel est le défi lancé par le Teatro Maria Matos de Lisbonne à un écrivain : inventer un personnage, lui créer une page Facebook et imaginer ce qu'il aurait posté dans les quelques semaines qui ont précédé le 25 avril 1974 [et la “révolution des œillets”]. “Pedro Xavier” a donc sa page et raconte son histoire – la véritable identité de l'auteur restera secrète jusqu'à la fin de l'expérience, le théâtre préférant que le public s'intéresse au personnage du jeune homme de 1974.

dimanche 6 avril 2014

Rwanda : 20 ans après le génocide


RWANDA

Cette année, le Rwanda commémore les vingt ans du génocide. En 1994, après l'attentat fatal au président Habyarimana, le pays s'embrase, en proie à une folie meurtrière. En 100 jours, entre les mois d'avril et de juillet, 800 000 personnes sont tuées, Tutsis et Hutus. Aujourd'hui, le pays tente de surmonter cette tragédie humaine.




Carte et chronologie, avec chiffres clés, du génocide de 1994 au Rwanda
afp.com - P. Pizarro / A. Bommenel.