Rechercher dans ce blog

jeudi 3 décembre 2015

Aux Etats-Unis, plus d’une fusillade a lieu chaque jour en moyenne


A proximité des lieux de la fusillade, à San Bernardino en Californie le 2 décembre.
A proximité des lieux de la fusillade, à San Bernardino en Californie le 2 décembre. FREDERIC J. BROWN / AFP

Le drame qui a fait 14 morts à San Bernardino, en Californie, mercredi 2 décembre, est l’un des plus meurtriers de l’histoire du pays, où une fusillade de masse a lieu en moyenne chaque jour.

  • 353 fusillades en 2015

Selon le site Shooting tracker, qui répertorie le nombre de fusillades de masse aux Etats-Unis – c’est-à-dire faisant plus de quatre victimes au total, incluant les personnes mortes et blessées – s’établit à 353 depuis le début de l’année, soit plus d’une par jour. Depuis le 1er janvier 2015, 336 jours se sont en effet écoulés. Le Washington Post note que la fusillade de San Bernardino est d’ailleurs la seconde de la journée de mercredi : à Savannah, dans l’Etat de Géorgie, un homme a ouvert le feu sur quatre personnes, tuant une femme et blessant trois hommes.
En 2013, 363 fusillades de masse ont eu lieu. En 2014, ce chiffre s’élève à 336.
Selon l’organisation Gun Violence Archive, 36 800 personnes ont été touchées par des tirs en 2015 et 12 191 ont été tuées. Les armes à feu sont aussi liées à plus de 21 000 décès par suicide, environ 500 décès dans des accidents domestiques et près de 300 décès dont il n’est pas possible de déterminer s’ils étaient accidentels ou non (deaths due to firearms with « undetermined intent », selon l’expression américaine), d’après les données des Centers for Disease Control and Prevention (CDC), les centres épidémiologiques américains, pour 2013.
Mais si pour certains la violence liée aux armes à feu constitue un problème de santé publique, on peut être tué par balle à l’école, à l’église, au cinéma ou en réalisant un reportage, sans que la perception que les Américains ont des armes à feu semble changer radicalement. Aux Etats-Unis, un jeune de moins de 25 ans a désormais plus de risque de mourir par balle que dans un accident de la circulation, selon le CDC.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire