Rechercher dans ce blog

vendredi 12 février 2016

Ondes gravitationnelles : vers la fin d’un suspense centenaire ?

Rendu informatique représentant l'activité autour d'un trou noir géant au centre d'un quasar.

Fin d’un long suspense. Une vaste collaboration scientifique internationale d’environ 1 000 personnes livrera son bilan de l’écoute de signaux mystérieux attendus sur Terre depuis un siècle : les ondes gravitationnelles.

Si l’Univers était un lac immense, ces ondes feraient vibrer sa surface à la manière d’un caillou jeté dans l’eau. Mais l’Univers est plus compliqué, et ces ondes qui le traversent à la vitesse de la lumière ont l’étrange propriété dedéformer notre espace au point de raccourcir ou dilater les distances. Aucune autre onde radio, sonore, lumineuse n’en fait autant.
Ce phénomène pour le moins étrange est prévu par la célèbre théorie de la relativité d’Albert Einstein de 1915, qui décrit notamment comment la force de gravitation structure l’Univers. Mais personne n’a jamais vu ces ondes – dont Einstein avait formellement postulé l’existence l’année suivante – arriver jusqu’à nous. L’annonce d’une telle découverte serait donc un événement scientifique majeur, à la hauteur de la détection des premières planètes hors de notre système solaire en 1995 ou de la particule dite du boson de Higgs en 2012.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire